Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Paz, Marina del Palmar

Publié le par Frédérique

 
On a décidé de prendre une place à la marina, pour travailler plus facilement sur le gréement.

On va en profiter pour rincer les voiles à mousquetons, les plier correctement et les ranger, puisqu’une fois l’étai réparé, on remettra le génois sur l’enrouleur.

Le bateau a bien besoin aussi de se faire dessaler !




 

 

 

   

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Noël à La Paz

Publié le par Frédérique

 
On a fêté Noël avec les copains de 4 bateaux : 3 Canadiens (Jack et Linda, David et Linda, et Simon et Sunny), et 1 Hollandais (Dirk et Linda). 3 Linda !!

Au menu :

Apéritif : oeufs durs fourrés avec une crème légère et oignons, très bons, et une trempette aneth-crevettes.

Buffet avec dinde, farce à part (c'est toute une histoire cette dinde : les copains qui invitaient l'avaient achetée quand ils pensaient encore être seuls pour Noël, ils l'ont donc fait couper en 2, et ont congelé une moitié. Quand il a été question de la cuire, ils se sont dit que du coup les 2 moitiés devaient être cuites pour nourrir 10 personnes. Linda a donc cousu la dinde avec une moitié congelée et l'autre crue ; mais comme la dinde entière ne passait pas dans son four, elle a défait ses points et la mise à cuire à plat. Mais il ne restait plus assez de place dans le four pour la farce, qu'ils ont dû faire cuire au barbecue !!!), chou rouge cuit en choucroute à la canadienne, purée de pommes de terre, sauces diverses : gravy, et sauce de cramberries, et plat de légumes en gratin.

Dessert : bûche de Noël.

Miam !

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Balade en voiture à Todos Santos et à El Triunfo

Publié le par Frédérique

Avec nos copains Canadiens Jack et Linda, on est allé se balader en voiture de l'autre côté de la péninsule, à Todos Santos (entre Cabo San Lucas et Bahia Magdalena, mais pas tout à fait en bord de mer), une petite ville touristique réputée pour son artisanat et ses galeries d’art.

C'était bien de traverser l'intérieur, puisqu'on n'avait vu que la côte jusque-là. C'est couvert de cactus bien sûr, les Cactus Mexicains Géants, qui font facilement 5 à 6 mètres de haut, avec des troncs de plus de 20 cm de diamètre, et tout en excroissances. Très jolis, dans un décor pas si aride que ça, mais bien ravagé par les crues soudaines, alors que coté mer c'est très sec.


 

Là c'était même pas mal vert, des buissons et même des arbres, le sol est sec bien sûr, sans herbe, mais la végétation s'est bien épanouie. Les cactus étaient toujours plus hauts que les arbres. C'est assez plat plusieurs kilomètres à la sortie de La Paz, ensuite c'est bien plus vallonné, avec des passages carrément montagneux.

 




Todos Santos est une petite ville intéressante.

Elle était très prospère jusqu'à ce que les nappes phréatiques disparaissent brutalement dans les années 1950. Ce petit paradis tropical est alors devenu sec, et ses 8 raffineries de sucre de canne ont fermé. La sécheresse a duré 30 ans, puis brusquement l’eau est revenue. Il y a une superbe oasis à l'entrée, la route est toute bordée de grande palmes.

C’est une belle petite ville.




 

  

La mission Nuestra Senora del Pilar :

 



 

Depuis elle a été reconvertie en citée touristique, avec plus de galeries d'art local et de boutiques à touristes que d'habitants. On a vu des choses magnifiques, du vrai art local (et du toc aussi), mais à des prix assez élevés.

 

 

Il y a beaucoup de bijoux en argent, le Mexique a ses propres mines, et ils sont vendus au poids. On n'a pas vu de ces grands chapeaux mexicains un peu cliché, trop cliché sans doute, ça ne fait plus du tout !! On a visité le fameux Hôtel California de la chanson des Eagles (si si, c'est celui-là !).

---------------------------------



Au retour on est passé par un autre petit village, El Triunfo : 4 maisons écroulées et une Mission peinte côté façade mais pas où ça se voit moins.

 




 

La mairie, Casa municipal :

 

La mission :

 

 


Les vestiges des anciennes mines d'or et d'argent, exploitées de 1878 à 1912 :

 





Il y a très peu d'habitations dans l'intérieur des terres, quelques cabanes isolées avec des vaches qui broutent ce qu'elles trouvent entre 2 cactus.
Par contre il y a de très nombreux petits autels, dédiés à la vierge Marie, un peu partout le long de la route, souvent aussi chez les gens.

Ce fut une belle journée !

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

La Paz, réparations diverses et mauvais temps

Publié le par Frédérique

 

Côté météo ça se gâte, mais c'était annoncé. Au mouillage dans la baie c’est un peu rock’n roll, le vent de 25-30 noeuds est en conflit avec le très fort courant, donc on est travers au vent... Heureusement j'ai fait la lessive hier, pas de linge à transporter en annexe dans les vagues et les embruns aujourd'hui ! La laverie est dans une marina, ça marche avec des jetons (17 pesos le jeton), 1 par lavage, et 1 par séchage. Moins cher qu'au Canada et aux US, et propre pareil.

François a passé du temps dans le moteur aussi, à remettre en place la tête du filtre à gas-oil, dont le boulon d'évacuation d'air avait cassé (André et Claire nous avait passé de l'époxy aluminium pour réparer provisoirement à Los Frailes). François et Bo l'avaient réparé la veille, et il a été remis en place avec succès. La petite pompe à gas-oil aussi a été réparée, elle ne faisait plus venir le gas-oil jusque dans le filtre.

Le mouillage commence à devenir inconfortable avec les vagues qui tapent sous la jupe, mais aller à terre ne sera pas drôle non plus...

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

La Paz, à la recherche du réparateur de gréement

Publié le par Frédérique

 

Eh bien, le remplacement du gréement ne va pas être si facile.

On a réussit à contacter le seul « rigger » de La Paz, mais sa machine à sertir pour l’étai est en réparation jusque fin janvier, et en plus de ça ce ne sera pas du métrique, bien qu'on soit au Mexique.

Il est Américain et ne travaille visiblement que pour les Américains (il est vrai très nombreux ici), qui utilisent la mesure impériale (pouce, pied, etc.).

Et enfin, il ne semble pas être très motivé pour avoir de nouveaux clients, il ne commande qu'une fois par an ses câbles, pour l'été, et donc il n'a pas grand chose en stock maintenant... et ne commandera pas pour nous.


Donc au final on pourrait peut-être changer l'étai pour un câble de diamètre plus petit (déjà serti, ou on est en train de voir pour une autre solution, un autre embout), et les 2 bas-haubans.

En bref, uniquement ce qui est abîmé, et pas la totalité du gréement comme on aurait voulu.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

La Paz, infos pratiques

Publié le par Frédérique

Net sur la VHF :
Cruiser’s net, VHF 22, à 8h locales du lundi au samedi.

Formalités d’entrée et de sortie :
Dans les marinas, il suffit de signer un registre.

Plan de la ville :
Marina de La Paz (Av. Topete et Legaspy).
Policia Turistica (Paseo Obregon et Bravo).

Internet :
Avec wifi : café 5ta Avenida (Av. Abasolo et Encinas) : 10 pesos le café, internet gratuit.
Cyber cafes : plusieurs en ville.

Supermarchés (supermercados) :
CCC (Av. Abasolo et Colima), ouvert tous les jours de 7h à 23h.
ISSSTE (Av. Revolucion de 1910 et Bravo).
Ley (Av. 5 de Mayo et Heroes de Independencia).

Marchés (mercados) :
Av. Bravo et Prieto.
Av. Revolucion et Degollado.

Poste (correo) :
Av. Constitucion et Revolucion.

Distributeurs de billets de banque (Cajero automatico) :
Presque toutes les banques : à côté de CCC, etc.

Laverie :
Marina de La Paz (Topete et Legaspy) : 17 pesos le jeton, 1 pour le lavage, 1 pour le séchage.

Quincailleries (ferreterias) :
Ace (Av. 5 de Mayo et Heroes de Independencia).
Arco (Av. Abasolo et Michoacan).

Gaz (gas) :
Marina Costa Baja et Marina de La Paz (annonces sur le 22 pendant le Cruiser’s Net), 150 pesos le remplissage des bouteilles américaines.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Les photos du blog

Publié le par Frédérique

Il semblerait que mon hébergeur de photos ait un petit problème, régulièrement, et que les photos ne s'affichent pas toujours...

 

Si vous rencontrez ce problème, cliquez sur la touche F5 de votre clavier, et patientez un peu, il y a beaucoup d'images dans ce blog !!

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

La Paz

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(24°09.59’ N, 110°19.95’ W)



On part de Puerto Balandra en début d’après-midi, pour avoir le courant portant dans le chenal d’accès à La Paz.

C’est un long chenal, 4 milles de long, étroit mais bien balisé. On jette l’ancre du côté de Mogote Peninsula, dans l’immense lagune de La Paz. Le mouillage est calme, mais le courant y est très fort. On retrouve là plusieurs copains, dont Bo et Vivi, Garett et Carlie, et Lionel, entre autres.

 

 

Le lendemain, petit tour à terre pour voir d’autres copains, Jack et Linda, et Dirk et Linda, qui sont au sec : ils ont sorti le bateau dans un chantier pour refaire la peinture sous-marine. Ici les travaux sont fait par l’équipe du chantier, on n’a pas le droit de le faire soi-même...

La Paz est évidemment un port d’entrée, et ici les formalités sont encore bien simplifiées... On ne va s’en plaindre !! Il suffit de remplir une ligne dans le registre des arrivées, dans n’importe quelle marina.
On va à la Marina La Paz où on nous donne un plan de la ville et un mini répertoire des magasins et services utiles, pour la modique somme de 10 pesos (1 dollar).

 



 

Petit tour dans la ville, pour repérer le supermarché CCC, et se promener dans les rues. C’est une belle ville, bien mexicaine, et pas touristique du tout, à part le front de mer.

 


 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Puerto Balandra

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(24°19.07’ N, 110°20.12’ W)

 

On entre dans la baie avec beaucoup de précautions, les cartes de l’endroit sont on ne peut plus négligées, et les guides nautiques signalent plusieurs rochers submergés, mais pas aux mêmes endroits !
A 3h du matin il fait nuit noire, mais au radar on trouve le petit trou où s'abriter pour le reste de la nuit.

On est à la place de la petite goutte verte, sur cette vue aérienne :

 




Après un nuit courte, on découvre la baie sous un beau soleil. Le coin est super joli : falaises à pic, montagnes pas très élevées, couvertes de cactus,

 



 





et dans les collines... des dunes de sable blanc !




 

L'eau est claire, d'une belle couleur verte, mais il fait encore un peu frais pour se baigner...

 



 
Il y a 3 voiliers plus au milieu de la baie, tous connus !
On passe leur dire bonjour en allant à terre en annexe. Tous ont fait escale ici pour la nuit, et projettent comme nous de partir dans la journée pour La Paz, en fonction du courant de marée.

 


 Le célèbre Mushroom Rock, devenu l'emblème de La Paz.



La baie est magnifique, immense, et toute ensablée par endroit.




 


 


 
 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

En navigation vers La Paz : difficile, difficile…

Publié le par Frédérique

 

Le vent est faible, la mer est belle, et la nuit nous enveloppe doucement alors qu’on s’approche de Isla Cerralvo.

Passée la Punta Arena de la Ventana, on entre dans le Canal Cerralvo, et le vent commence à forcir. De 8 noeuds, il passe à 15 puis à 25, dans le nez. La mer s’agite en conséquence, et la navigation devient un peu pénible.

Le vent ne faibli pas, les rafales font vibrer le gréement, et la mer blanchi. En approche du chenal de San Lorenzo, on se prépare à passer entre les 2 balises qui encadrent les récifs qui bordent la péninsule d’un côté, et l’Isla del Espiritu Santo de l’autre. Le vent bifurque avec nous, de face, sans mollir, et la mer se hache un peu plus...

En pleine mer loin des côtes, ce sont des conditions de navigation inconfortables mais sans plus. Ici c’est dangereux, parce les rochers ne sont pas loin, et surtout, surtout... les 2 balises n’existent plus !!

On ne voit rien des balises, ni de visu (pas de lumière), ni au radar (pas d’écho)... Et bien sûr il fait nuit noire, il est 1h30 du matin. Pour couronner le tout, le courant est contre nous, et on avance comme on peut dans le vent, le courant et les vagues.

On passe tout doucement en suivant un point GPS donné par un guide nautique, et en évaluant approximativement avec le radar, le sondeur et les cartes, la position des récifs.

(voir nos points GPS / waypoints)


Après un passage sans encombre mais bien stressant, on pense arriver à l’abri de la côte, de l’autre côté du chenal. Mais le vent, malicieux, tourne encore une fois avec nous, et on l’a toujours pleine puissance, de face !

On n’en peut plus, il est 3h du matin quand on décide de s’arrêter dans la première baie qui s’offre à nous, Puerto Balandra. La Paz n’est plus qu’à 12 milles, mais nous paraît bien inaccessible dans ce vent et cette mer...

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia de Los Muertos

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(23°59.13’ N, 109°49.86’ W)



Nous avons quitté Los Frailes vers minuit, la mer est beaucoup plus calme et le vent faible et variable. Donc moteur, mais c’était prévu.

Comme on est un peu en avance pour la marée (il y a du courant assez fort dans le chenal entre l’île de Cerralvo et la péninsule), on s’arrête à Bahia de Los Muertos pour se reposer un peu, avant de repartir dans la soirée.


 


Pas de panique, il n’y a pas de morts ni de fantômes à Los Muertos (Les Morts), le nom viendrait des « corps-morts » de la baie, qui n’a rien de morbide puisque c’est un système d’amarrage.
Dans les années 1900, des barges venaient ici pour charger l’argent extrait des mines d’El Triunfo, un petit village dans l’intérieur de la péninsule, au Sud de La Paz. Le temps de charger, elles s’amarraient à un corps-mort : une bouée en surface, reliée par une chaîne à une énorme ancre enfoncée en permanence dans le sol.

De nos jours les bouées ont disparu, et les restes de ces corps-morts sont enfouis profondément dans le sable.

 



 

Los Muertos est une grande baie, très ouverte, bordée de plages de sable blanc et de montagnes, avec les habituels cactus géants.

 



  

Il y a quelques habitations le long de la plage, un petit hôtel :

 



 



 

et même un yacht club !

 


  

La chapelle :

 




Le vent semble venir du Sud, donc, non seulement nous sommes secoués au mouillage, mais en plus il est dans la bonne direction pour aller vers le Nord. On part de Los Muertos vers 16h30, le courant de marée devant être bon.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Los Frailes, attente de la bonne météo

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(23°22.75’ N, 109°25.44’ W)


On a eu pas mal de vent, 25 à 30 noeuds dans le mouillage. Mais la baie est très bien protégée du vent du Nord, on est derrière une petite montagne, en face de la plage.
C’est d’ailleurs à cause des rochers de cette montagne que la baie doit son nom : les premiers explorateurs ont cru voir des moines (frailes) escaladant les flancs…


 


On est allé à terre pour visiter un peu les environs immédiats. Il y a plein de cactus et de buissons, on n'est pas allé très loin !



Après 4 jours de Nord soutenu, le vent s'est calmé un peu cette nuit. D’ailleurs des 17 bateaux dans le mouillage hier, 11 sont partis ce matin. Il y en a déjà 1 qui est revenu, d'ici on voit bien que la mer est bien creuse, et le vent souffle encore à 15-20 noeuds dans le mouillage. Il doit être bien plus fort à l’extérieur.

Nous, on prévoit de partir demain, quand la mer sera calmée à son tour. On n'ose pas faire du près avec génois, à cause de l'état du gréement, donc ce sera grand voile seule au mieux. On devra sans doute tirer des bords tout le long jusqu'au prochain abri : soit Los Muertos à une cinquantaine de milles d'ici, soit La Paz, à une centaine.

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

La vidéo des dauphins

Publié le par Frédérique

Voici la vidéo des dauphins nous accompagnant jusqu'à la sortie de la baie :

En navigation entre Bahia Tortugas et Santa Maria

 

Publié dans Vidéos

Partager cet article

Repost 0

D'autres vidéos

Publié le par Frédérique

Voici la suite de :

La Fabuleuse Vie Marine de Bahia Tortugas

Balade et repos de goupes de lions de mer entre les voiliers ancrés dans la baie.

Publié dans Vidéos

Partager cet article

Repost 0

Bahia Los Frailes

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(23°22.75' N, 109°25.44' W)


Il y avait 8 voiliers dans la baie à notre arrivée, ce matin à 7h il n'en reste plus que 2 ! La fenêtre météo pour continuer à monter en Mer de Cortez est bonne, et comme les bonnes conditions sont rares et durent peu, il faut profiter de l'occasion.

La prochaine sera dans 6 ou 7 jours... D'ici-là, vent fort annoncé, de Nord. 

 


Nous faisons partie des 3 bateaux qui restent, principalement à cause d'un bruit suspect au niveau de l'hélice. François plonge pour examiner ça de près, et remonte avec l'anode : une vis est partie.
On s'active toute la matinée : la vis est remplacée et l'anode remise en place, le taud de grand voile qui a 3 petits trous est recousu, et une brioche toute dorée sort du four.

5 voiliers en provenance de Cabo San Lucas profitent du bon vent pour arriver dans la baie, et on retrouve des copains français, André et Claire. On fait la connaissance d'une petite famille américano-française aussi, Marc et Doreen, et leur fils Tristan. Comme on est invité à l'heure du thé, la brioche est la bienvenue !


On n'est pas encore allé à terre, mais d'ici on voit plein de cactus style mexicains, un poteau avec des bras qui partent sur les côté et montent à angle droit, très cliché ! On a vu une vache aussi, sur la crête...

 



 
A terre, ce n'est pas un village mais plutôt un campement de camping-cars, avec canoës et planches à voile, et barques de pêcheurs. Il y a un petit hôtel avec bungalows à terre, mais ne semble pas très peuplé.

 



 


Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Entrée en Mer de Cortez

Publié le par Frédérique


On passe prendre du gas-oil au port (5,46 pesos/litre), c'est calme et on est tous seuls au ponton des pompes, bien mieux qu'hier quand on est allé repérer les lieux et les prix, et où pangas et pêcheurs vrombissaient en grand désordre dans le port. On a même le temps de prendre de l'eau tranquillement (non potable).

Beau temps, mais quand même 16°C au lever du jour alors que l'eau est à 27-28°.



 


Il y a de très beaux rochers à l'entrée, avec arche, cailloux pointus, et petites plages isolées.

Le Doigt de Neptune, appelé aussi l’Eclair dans la Mer, l’Evêque, ou encore la Péninsule Inversée :

 


 


La fameuse arche, emblème de Cabo San Lucas :

 


 


Un regard en arrière pour une vue d’ensemble d’El Finisterra, la Fin de la Terre :

 





Nous voilà dans la Mer de Cortez, aussi appelée Golfe de Californie.


Navigation très tranquille par vent faible jusqu'à la Punta Gorda, ensuite ça se corse : vent et mer dans le nez. On affale le yankee, qui tire trop sur le gréement, et on tire des bords avec 2 ris dans la grand voile et en aidant au moteur.

C’est encore raté pour une arrivée de jour, le soleil est couché depuis 2 bonnes heures quand on jette l’ancre à Bahia Los Frailes.


Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Cabo San Lucas

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(22°53.23’ N, 109°54.02’ W)


On arrive à Cabo San Lucas ce jeudi 7 décembre à 20 heures locales, après être passés en slalomant entre de très nombreux pêcheurs en pangas, à peine signalés par une loupiote au ras de l’eau.
Les rochers de l’entrée sont francs, et la baie suffisamment large pour une arrivée de nuit en sécurité.

Il y a déjà plusieurs bateaux au mouillage, c'est une très grande baie bordée de plages, et d'hôtels luxueux. Ca ressemble un peu à une fête foraine devant chaque hôtel, du moins ça y ressemble côté son et lumières ! Il y a même un petit feu d’artifice, mais les animations se terminent vers 22h, et on passe une bonne nuit, calme.


Par contre le lendemain c’est autre chose, le mouillage devient très rouleur, et trop de monde nous tourne autour : jet-skis, navettes à touristes, parasail et compagnie... après Bahia Magdalena ça fait un gros changement ! On va sans doute en repartir assez vite…


Il fait un temps splendide, 23° ce matin à 8h, et on va faire un tour à terre avec nos copains Bo et Vivi, arrivés hier plusieurs heures avant nous (de jour, eux !).

 




Cabo San Lucas est un port d’entrée, on va donc à la Capitania de Puerto faire les formalités, entrée et sortie en même temps. Cette fois c’est d'une extrême simplicité : un formulaire à remplir, et c'est tout !
Rien à voir avec les formalités mémorables à Ensenada !


Ensuite on est allé faire des courses, denrées un peu chères, mais de tout. Retour au bateau pour poser tout ça, et on est reparti à terre pour se balader autour.


On s’offre un petit resto local avec les copains : tacos au boeuf, au poulet, et au poisson, servis avec ce qui est en permanence sur les tables : du guacamole, des rondelles d’oignons, du chou râpé, un mélange de tomates-oignons, et de la sauce piquante … c’est bon !!


Ensuite grande balade digestive sur le port et ses environs, qui sont décidément très touristiques : hôtels murs contre murs, boutiques à touristes sur tout le front de mer, vendeurs d’artisanat, de tee-shirts, et d’activités nautiques sur chaque centimètre carré de trottoirs.

Le port est quasi exclusivement rempli de bateaux moteurs dédiés à la pêche, la capture du gros (thon, marlin et mahi mahi) étant ici le sport favori de tous. Si on veut une place à quai, les tarifs sont de 110 dollars US… par nuit !!! (3 dollars / pied). A La Paz, on nous a dit que c'est 10 dollars par nuit.

 



 

 

De retour au bateau, c’est atelier réparation : des mousquetons du yankee ont lâché, François en prélèvent 2 de plus sur le tourmentin pour les remplacer.

On passe une nuit agitée : une houle courte d’Est rentre dans le mouillage, qui est très rouleur et inconfortable. Demain, on s’en va !!



Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Les vidéos annoncées !

Publié le par Frédérique

Voici les vidéos annoncées : 

La Vie Marine de Bahia Tortugas

Mouettes, pélicans, grèbes et cormorans pêchent la sardine dans la baie, au milieu des voiliers au mouillage.

 

Publié dans Vidéos

Partager cet article

Repost 0

En navigation vers Cabo San Lucas

Publié le par Frédérique

 
Départ de Bahia Magdalena, pour la pointe Sud de la Baja California : environ 170 milles (2 jours et 1 nuit de navigation), et pas d’abri avant Cabo San Lucas.

Peu de vent au départ, puis nous avons pu mettre le booster et naviguons à 5-6 noeuds. Il y a peut-être un petit contre-courant.
Nous avons vu passer trois baleines, mais pas toutes proches.

A 10 heures du soir, le vent forcit, on affale en vitesse le booster en pleine nuit (manoeuvre toujours délicate quand le vent est fort et la mer agitée...), et on hisse à la place le génois léger avec mousquetons, sur l’étai largable. Le tout en ½ heure, on commence à devenir bons en changement de voiles !!


07/12/06

Lever du jour nuageux, il y a même eu quelques gouttes de pluie.

Vers 9 heures du matin, le vent est passé brutalement du Nord-Nord-Ouest au Est-Nord-Est, sans mollir... Nous avons affalé le génois léger, et envoyé le yankee, plus petit et plus lourd.

Deux heures plus tard on est au moteur, faute de vent, alors qu'on en avait un peu bavé pour réduire... Les copains qui sont devant nous, nous préviennent en disant : "Attention, ça fraîchit devant !", mais le temps qu’on arrive sur la zone, le vent est parti !

Un peu de pluie, temps toujours couvert. Il fait 29° à l'intérieur.

La mer s'est calmée, et on va arriver à Cabo San Lucas... de nuit !




On passe Cabo Falso au coucher du soleil, ce beau cap nommé ainsi (Faux Cap) parce que les premiers explorateurs croyaient, à tort, que c’était la fin de la péninsule de la Baja California.

Or derrière, il y a encore les magnifiques rochers de Cabo San Lucas, qui eux, sont vraiment la fin des terres.



Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Magdalena, Man of War

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique

(24°40.19' N, 112°07.67' W)

Bahia Magdalena est une baie immense, toute ensablée par plusieurs estuaires. On est allé à Man of War (Caleta del Acorazado), un peu à l'écart du village de Puerto Magdalena.

 

 

  

On a retrouvé nos amis Suédois Bo et Vivi : balade à terre ensemble, repas, thé... Le temps passe vite en bonne compagnie ! 

  

On apprécie le coin très très calme, les dunes et le spectacle des pélicans qui pêchent.

 

 

Les dunes sont habitées par de petits animaux, on voit plusieurs traces de toutes sortes.

 

Sur la plage, des petits oiseaux en groupe, farouches :

 

 

Petite balade au village : 2 milles en annexe depuis notre mouillage, à travers des bancs de sable. Là on tire l'annexe sur la plage de gravier, et on entre dans le village.

15 à 20 maisons le long d'une rue principale, non goudronnée. Les toilettes sont dans de petites cabanes à l'extérieur.

C'est très dépouillé, très poussiéreux, et il y a quand même 3 épiceries avec comptoir-fenêtre par où on demande ce qu'on veut... mais il y a très peu de choses !

Bo et Vivi nous ont dit ensuite que pendant notre visite du village, le capitaine du port était passé au bateau. Bahia Magdalena est un port d'entrée, où on doit faire les formalités d'entrée et de sortie, comme à Ensenada.

Sauf qu'ici c'est le capitaine qui se déplace, et c'est beaucoup plus cool : les copains ont juste donné une copie du formulaire de la liste des passagers à bord, et montré leurs passeports. Qu'on ne soit pas là n'a pas semblé l'embêter, et il a dit aux copains que ce n'était pas la peine qu'on aille le voir pour les papiers...

Ce soir, pleine lune :

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>