Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

San Evaristo, tempête de vent et de sable

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°54.76' N, 110°42.19' W)

Cartes :
 


Mercredi, le vent se lève plus tôt que prévu, et à 6 heures du matin on change de place dans la baie pour rejoindre 2 voiliers dans la petite cove au Nord, au ras de la montagne.

 

... jusqu'en milieu d'après-midi. Le vent souffle à 25-30 noeuds en continu, avec rafales à 35-40 nds, et la poussière soulevée bouche complètement la visibilité autour de nous ! Vendredi pendant une accalmie, on fait la connaissance de nos voisins, les Américains Paul et Debbie (du voilier ), et Bill et Sherri (), autour d'un apéro.

 

... jusqu'en milieu d'après-midi. Le vent souffle à 25-30 noeuds en continu, avec rafales à 35-40 nds, et la poussière soulevée bouche complètement la visibilité autour de nous ! Vendredi pendant une accalmie, on fait la connaissance de nos voisins, les Américains Paul et Debbie (du voilier ), et Bill et Sherri (), autour d'un apéro.

 





Le jour se lève sur San Evaristo, et tout est clair...







... jusqu'en milieu d'après-midi. Le vent souffle à 25-30 noeuds en continu, avec rafales à 35-40 nds, et la poussière soulevée bouche complètement la visibilité autour de nous !



Vendredi pendant une accalmie, on fait la connaissance de nos voisins, les Américains Paul et Debbie (du voilier Flame), et Bill et Sherri (Spirit), autour d'un apéro.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

San Evaristo

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°54.48' N, 110°42.39' W)

Cartes :
 


Mardi 27 nous quittons le petit paradis d'Isla San Francisco, après que la fournée de pain ait fini de cuire.
Mer belle, grand beau temps, et petit vent de Sud-Ouest, on hisse le booster pour une navigation bien paisible.

La météo prévoit du vent de Nord-Ouest assez fort à partir de mercredi soir, et on sera mieux à l'abri en face, côté péninsule, à San Evaristo. 

 

Il y a là 7 autres voiliers, la baie est bien protégée, et abrite un petit village de pêcheurs.
On jette l'ancre par 3 mètres de fond.

 Il y a là 7 autres voiliers, la baie est bien protégée, et abrite un petit village de pêcheurs. On jette l'ancre par 3 mètres de fond.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco, ses poissons

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W)


Il y a du poisson, dans la baie ! De grosses dorades et de gros colas sont à l'entrée où chaque matin des pêcheurs quadrillent la zone avec leurs pangas. 

 

Moins comestibles, il y a aussi les sympathiques petits diodons, qui se précipitent sur tout ce qui touche l'eau (nous y compris !)




Ils sont de cette espèce qui se gonfle en cas de gros stress. La photo n'est pas bonne parce que le diodon est au fond, et l'eau un peu trouble, mais celui-ci est bien gonflé ! 


 

Il y en a de pas mal gros...

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco, balade au Nord-Est de la baie

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W)

Cartes :


 


 

 

On est allé voir de plus près la plage qui est de l'autre côté de l'isthme. 


 

Une plage toute en galets, de très beaux cailloux, et des agates.





Retour le long de la montagne au Nord



jusqu'à notre plage, la pointe rocheuse du Nord.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco, les copains

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W) 


Cette baie est très fréquentée et il y a beaucoup de passage. Le matin presque tout le monde s'en va, il reste 3 ou 4 bateaux, et dans l'après-midi 6 à 10 autres bateaux arrivent.
Beaucoup d'Américains, quelques Mexicains.
On a eu le plaisir de voir arriver nos amis Suédois Bo et Vivi (du voilier Lorna), et les Français André et Claire (Niaouli).



On a fait la connaissance de l'Américain Bruce (Zoom), et des Californiens Sandy et Edward (Brisa). C'est l'occasion de partager thé, apéros, et bons petits plats ! 

 


Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco, vue depuis le Sud

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W)

Cartes :


 


Après quelques jours de farniente, de baignade timide (l'eau est encore bien fraîche à 21°C), de nettoyage de coque, de peinture, et de petits travaux divers, on part escalader la plus haute montagne au Sud de la baie.




 



Ca tombe à pic, côté mer ! 


 

La baie vue depuis un peu de hauteur.





 

Le temps est clair, on voit jusqu'à l'île de Partida.




La plage, vue d'en haut. Belles couleurs, non ?

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco, balade à terre

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W)

Cartes :


 


Il y a plusieurs balades à faire autour de la baie, on a décidé de commencer par une petite montagne à escalader, avec un tout petit canyon au milieu ; et avoir une belle vue des 2 côtés de l'île depuis un peu de hauteur. 

 

L'île est "très" verte, il paraît que c'est exceptionnel ! Cactus et buissons épineux abritent toute une population d'insectes, lézards et serpents.


 

 L'île est "très" verte, il paraît que c'est exceptionnel ! Cactus et buissons épineux abritent toute une population d'insectes, lézards et serpents.



Le petit canyon.



La partie basse du crochet, l'isthme.


Dans l'isthme, de petits marais salants.


Vue depuis le sommet de la petite montagne.



La falaise côté mer.



Panoramique à 180° : une grande et belle baie ! 


 

Croque au mouillage, dans la baie de Isla San Francisco.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Isla San Francisco

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°49.14' N, 110°34.00' W)

Cartes :

10/03

Après une bonne nuit calme, on décide de changer de mouillage, et d'île.



22 milles plus au Nord, il y a cette petite île dont nos copains Suédois Bo et Vivi nous ont parlé : Isla San Francisco. 

 

On quitte Caleta Partida tôt le matin, en espérant profiter un peu du vent de Sud-Ouest. Mais il faibli rapidement, et c'est au moteur qu'on continue la route.



La baie d'Isla San Francisco se découvre peu à peu à notre arrivée, 

 

une grande baie dans un crochet de la petite île. Plage de sable blanc, et montagnes de roches rouges. 10 bateaux sont déjà ancrés là.




On trouve une petite place un peu à l'écart, et savourons la beauté du paysage jusqu'en fin d'après-midi où plusieurs guêpes excitées nous forcent à nous retrancher à l'intérieur, derrière les moustiquaires hâtivement mises sur les ouvertures.


Leur assaut dure plus d'une heure, puis tout redevient calme et paisible.

22 milles plus au Nord, il y a cette petite île dont nos copains Suédois Bo et Vivi nous ont parlé : Isla San Francisco.  On quitte Caleta Partida tôt le matin, en espérant profiter un peu du vent de Sud-Ouest. Mais il faibli rapidement, et c'est au moteur qu'on continue la route. La baie d'Isla San Francisco se découvre peu à peu à notre arrivée,  une grande baie dans un crochet de la petite île. Plage de sable blanc, et montagnes de roches rouges. 10 bateaux sont déjà ancrés là. On trouve une petite place un peu à l'écart, et savourons la beauté du paysage jusqu'en fin d'après-midi où plusieurs guêpes excitées nous forcent à nous retrancher à l'intérieur, derrière les moustiquaires hâtivement mises sur les ouvertures. Leur assaut dure plus d'une heure, puis tout redevient calme et paisible. 22 milles plus au Nord, il y a cette petite île dont nos copains Suédois Bo et Vivi nous ont parlé : Isla San Francisco.  On quitte Caleta Partida tôt le matin, en espérant profiter un peu du vent de Sud-Ouest. Mais il faibli rapidement, et c'est au moteur qu'on continue la route. La baie d'Isla San Francisco se découvre peu à peu à notre arrivée,  une grande baie dans un crochet de la petite île. Plage de sable blanc, et montagnes de roches rouges. 10 bateaux sont déjà ancrés là. On trouve une petite place un peu à l'écart, et savourons la beauté du paysage jusqu'en fin d'après-midi où plusieurs guêpes excitées nous forcent à nous retrancher à l'intérieur, derrière les moustiquaires hâtivement mises sur les ouvertures. Leur assaut dure plus d'une heure, puis tout redevient calme et paisible. 22 milles plus au Nord, il y a cette petite île dont nos copains Suédois Bo et Vivi nous ont parlé : Isla San Francisco.  On quitte Caleta Partida tôt le matin, en espérant profiter un peu du vent de Sud-Ouest. Mais il faibli rapidement, et c'est au moteur qu'on continue la route. La baie d'Isla San Francisco se découvre peu à peu à notre arrivée,  une grande baie dans un crochet de la petite île. Plage de sable blanc, et montagnes de roches rouges. 10 bateaux sont déjà ancrés là. On trouve une petite place un peu à l'écart, et savourons la beauté du paysage jusqu'en fin d'après-midi où plusieurs guêpes excitées nous forcent à nous retrancher à l'intérieur, derrière les moustiquaires hâtivement mises sur les ouvertures. Leur assaut dure plus d'une heure, puis tout redevient calme et paisible.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Caleta Partida

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°31.92' N, 110°22.54' W)

Cartes :


09/03



Nous traversons le petit chenal pour atteindre les 2 îles encastrées l'une dans l'autre, entourés de raies qui sautent hors de l'eau et font des loopings. 


 

On visite Caleta Ballena dans l'Ouest de l'Isla Espiritu Santo,




puis Caleta Partida, une grande baie à la jonction des 2 îles.



Au Nord, Isla Partida, au Sud, Isla Espiritu Santo, et au milieu, 2 langues de sable et de graviers qui forment une chicane. Là, une dizaine de baraques de pêcheurs sont installées.




Le coin est très joli, avec les roches rouges des montagnes, les cactus et buissons verts, les plage de sable blanc. 


 

On va se promener à terre, sur la plage côté île de Partida.




Il y a un petit canyon entre 2 pans de montagne où les cactus sont énormes (je fais office d'échelle, à côté du géant ! Bon je ne suis pas très grande, 1,59m, mais quand même !!). 




 

Les falaises rouges sont à pic, avec tout au sommet, des grottes accessibles aux seuls oiseaux.




 

Avec l'annexe on part explorer la chicane. Le fond remonte vite mais il y a assez d'eau pour passer entre les 2 pointes des îles. 

 

De l'autre côté il n'y a pas de sable, que des galets, et les îles ont de belles falaises roses, et lisses.


La baie est large, mais le fond n'est pas de très bonne tenue partout. Le vent tourne au Sud-Ouest, et notre ancre dérape un peu.




On est nombreux ici, il y a 7 autres bateaux, mais encore beaucoup de place. On jette de nouveau l'ancre où elle semble mieux tenir, plus près de l'île Partida.

 

 

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Puerto Balandra

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexico (24°19.50' N, 110°19.96' W)

Cartes :


08/03

Le mardi 6 mars à 11h, nous quittons La Paz. Depuis 2 mois ½ que le bateau est ici, il est temps d'en partir.
Le gréement dormant (les haubans, qui maintiennent le mât) est presque entièrement neuf, il ne manque plus que le pataras (celui de l'arrière) mais le gréeur n'a pas le câble du diamètre voulu.

Donc départ par vent faible de Nord, mer belle et grand soleil. 

 

Sur notre chemin pour Puerto Balandra, on fait un petit crochet par Caleta Lobos, la baie juste dans son Sud. On visite, et repère 2 endroits dans la baie, protégés du vent d'Ouest par un îlot.
Puerto Balandra est plus joli, mais la baie est grande ouverte à l'Ouest, donc on repère un mouillage de replis au cas où Balandra deviendrait inconfortable pendant la nuit, si le vent tourne.


Nous nous mettons près de la plage au Nord de la baie de Puerto Balandra, vers le célèbre Mushroom.

A 11h du soir le vent tourne, il vient du Sud. Notre mouillage devient rouleur et avoir la plage derrière n'est pas rassurant si jamais l'ancre dérape. Par un beau clair de lune et au radar, on traverse donc la baie pour s'abriter au Sud, dans la petite cove qu'on connaît déjà pour y avoir séjourné une nuit avant d'arriver à La Paz, en décembre dernier.

On y restera les 2 journées suivantes, le vent venant du Sud-Ouest ou de l'Est.



Bien que ne soufflant pas fort, le vent traverse néanmoins les terres arides (un vent que l'on nomme ici le Corumel), et le taux d'hygrométrie chute brutalement pendant la journée : de 70% d'humidité dans l'air le matin, on n'a plus que 40-45% jusqu'au soir ! C'est très sec, tant mieux pour le bateau qui a souffert de l'humidité excessive au Canada et en Alaska, mais notre peau et les lèvres apprécient nettement moins !
Il fait chaud la journée, mais l'eau à 20°C n'incite toujours pas à la baignade.

Jeudi les copains Français André et Claire (du voilier Niaouli) nous rejoignent à Balandra, et après un apéro, et une bonne nuit, nous voilà prêts à continuer plus au Nord dans la Mer de Cortez.

 

 

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Derniers travaux sur le mât

Publié le par Frédérique

De retour au bateau, la vie continue...

Le gréeur est venu remplacer les derniers haubans ( les gal-haubans, ces câbles qui passent par le bout des barres de flèches, depuis le sommet du mât, sur les côtés), on est enfin paré pour reprendre la mer !

François a grimpé dans le mât pour remettre les protections en bout de barres de flèche, et a été photographié par Dave et Carolyn, nos voisins de ponton à la Marina del Palmar :


Installé (confortablement...) sur une barre de flèche :


Merci Dave et Carolyn, moi je n'avais pas le temps ni les mains libres pour tenir un appareil photo : on ne me voit pas, mais je suis en bas, au bout des cordages qui assurent François !

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

La Paz, belle cité

Publié le par Frédérique

Entrée à La Paz

Le Malecon (front de mer)

Magnifiques couleurs du soir

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0