Festival des Marquises, journée à Hakahetau

Publié le par Frédérique

18 décembre

Comme prévu, le mouillage est bien rouleur, la houle rentre et les bateaux roulent bord sur bord... pas très confortable !

Lundi on tente un débarquement, mais le nouveau petit quai en béton - construit en vitesse à l'occasion du festival - est en forme de U trop serré, les vagues s'engouffrent là-dedans et ça bouillonne. On abandonne, parce qu'en plus les marches sont à 2 mètres au-dessus de l'eau à marée basse...


Mardi, dès 7 heures du matin, le mouillage est en pleine effervescence : de gros navires sont venus dans la baie pour débarquer plusieurs centaines de festivaliers, et de touristes. Le bateau militaire le Dumont d'Urville ouvre le bal des navettes, suivi par le cargo-mixte l'Aranui, et par le bateau de passagers le Kaoha Nui qui vient de Nuku Hiva.
Aujourd'hui et demain les animations se déroulent ici, sur les sites d'Hakahetau et de Hohoi.

On se faufile entre 2 navettes des gros navires pour débarquer à notre tour, cette fois c'est plus facile : c'est marée haute et les marches sont presque accessibles, et des pompiers sont là pour hisser les gens sur le quai.

L'entraide dans le mouillage joue à fond, et on débarque tous en plusieurs voyages de la même annexe : Benoît fait le tour des voiliers pour emmener ceux qui le veulent à terre, puis laisse son annexe sur ancre un peu plus loin pour ne pas l'endommager, ni encombrer le quai. Il véhicule comme ça les équipages de 8 bateaux, près de 25 personnes ! Merci Benoît !

 

undefined

Ca tangue !!
Après tous ces jours à rouler sur le bateau, la terre ferme ne semble pas bien stable à Claudine !

 

undefined

Guy et Jeanine, mes parents. On attend que Benoît amène tout le monde à terre.

Commenter cet article

JOe 10/01/2008 21:21

C'est chouette l'entraide qu'il semble y avoir dans le monde nautique. Ici sur la terre (sur)peuplée de la ville elle s'est perdue depuis longtemps dans les méandres du "chacun pour soi".