Anecdotes de navigation, 2ème semaine

Publié le par Frédérique

Mercredi 25 avril / 9ème jour

Première belle journée depuis notre départ. Il commence à faire chaud, et c'est agréable.
On profite du calme du vent pour faire une petite cure de jeunesse au pilote automatique : nettoyage et graissage des rouages.

- - ° - -

Jeudi 26 avril / 10ème jour

Grosse averse, qui rince le bateau et les voiles du sel des embruns qui s'accumule, et de la poussière mexicaine. C'est la première pluie depuis bientôt 3 mois ! C'est bien rafraîchissant, amis hélas ça marque aussi le début de la zone perturbée proche de l'équateur. Des grains se forment : des cumulo-nimbus, ces gros nuages sous lesquels il y a tempête de vent, de pluie et parfois d'orages.

- - ° - -

Vendredi 27 avril / 11ème jour

On est visiblement entré dans la ZITC (Zone InterTropicale de Convergence), le "pot au noir".

"La zone intertropicale de convergence (Z.I.T.C.) se situe approximativement au niveau des basses pressions équatoriales. Elle doit son nom aux flux des vents, originaires de chaque hémisphère, qui convergent en direction de l'équateur. La convergence de ces deux flux et la chaleur équatoriale contribuent à la formation de puissants courants ascendants. En prenant de l'altitude, l'air humide, surchauffé, donne naissance à d'impressionnants nuages cumuliformes qui donnent de fortes pluies orageuses et libèrent une énergie considérable dans l'atmosphère."
(source : Encyclopedia Universalis)

Depuis hier le vent est très faible, et des grains menaçants nous entourent, se déplaçant dans un peu toutes les directions.

En fin de journée on attrape un beau thon, mais il sera avalé d'un coup de dents, par un requin probablement, et on ne remontera que la tête...

- - ° - -

Samedi 28 avril / 12ème jour

Ciel complètement couvert, pas de vent, grains, pluie.

François saute à l'eau pour vérifier qu'il n'y a pas de coquillages ni de cochonneries sur l'hélice et la coque. Il a juste le temps de jeter un oeil avant que je le hisse de nouveau à bord : ce n'est pas un gentil dauphin qui a dévoré notre thon hier !

Grosses averses... Vous souvenez-vous de cette pub pour Tahiti Douche, d'il y a 10-15 ans ? Une grosse averse tropicale éclate, et des jeunes gens se précipitent sous la pluie avec leur gel douche préféré bien sûr. Et ben voilà, on n'a pas la feuille de bananier pour canaliser l'eau, mais sinon nous c'est pareil...

Bonne nouvelle : on est à mi-chemin.

- - ° - -

Dimanche 29 avril / 13ème jour

Pas de vent... depuis 2 jours on a fait plusieurs heures de moteur, il faut essayer de se sortir de cette zone.

Inventaire des produits frais : il reste 1 tomate, 1 gros chou, 4 jicamas (légumes mexicains qui ressemblent à des navets, et ont une chair blanche au vague goût de concombre), des oignons, des citrons, et un tas d'oranges.
Plus de pain, j'en fais aujourd'hui.

- - ° - -

Lundi 30 avril / 14ème jour

Le ciel n'est pas avare de son eau, les cumulo-nimbus déversent toute leur pluie sur nous... On passe 6 heures sous un même grain, environné d'un rideau de pluie, gris.

Pas de vent, ou alors du Sud-Ouest dans le nez sous grain. Il reste le moteur, mais on n'avance pas vite dans cette mer hachée et courte.

Plafond nuageux bas et lourd, le moral aussi..

- - ° - -

Mardi 1er mai / 15ème jour

Serait-ce la fin de la ZITC ? Le ciel se dégage et il y a même des éclaircies. Beaucoup de grains cependant.
Voici un mail que François a écrit ce jour :

"Au moteur encore... Sinon, nous sommes torturés par des sadiques ! Les grains nous environnent... de toutes parts... sauf un petit espace bleu, une trouée. Et devinez d'où vient le vent ? Pile de cette trouée !
Bon, une fois, c'est une coïncidence, mais trois, quatre fois ? Hein ? Deuxième raffinement dans la cruauté, les grains qui vous font le coup des murs qui se rapprochent : on est entre deux lignes de grains (allez, fermés sur les côtés quand même), et puis la ligne du nord descend sud et la ligne du sud monte nord ! Troisième variante : on passe la ligne de grains, ouf, plus rien derrière. Oui mais, plus de vent non plus et la ligne que vous avez croisé commence à vous poursuivre !
Donc, depuis ce matin, nous n'avons pas arrêté le moteur. Nous reste un demi réservoir et il n'y a toujours pas de vent (à part ceux des grains qui viennent dans le nez, hasard ?). Mais nous sommes passés au sud du 5° N et approchons du 4° N !
La mer est moins chaotique, mais pas encore plate."

Cela fait 6 jours que nous sommes dans la ZITC, qui est descendue avec nous, depuis le 10° Nord jusqu'au 3° Nord... Il y a 2 semaines, des copains ont eu de la chance, ils l'ont traversé en descendant alors qu'elle remontait ; en une journée c'était terminé.
Nous-même, lors de notre montée des Marquises vers Hawaii en 2003, l'avions traversé en 2 jours de moteur, sous un ciel ensoleillé.

C'est une zone difficile à cerner, et les cartes météo aident peu. Il en existe plusieurs qui couvrent la zone équatoriale, mais aucune ne fait de prévisions sur ses déplacements possibles. Il n'y a rien à anticiper, on ne peut que prendre les choses comme elles se présentent...


° ° - ° °


2ème semaine de navigation. On l'a passé principalement dans la ZITC, et peu avancé avec une moyenne de 70 milles par jour. La mer est toujours aussi chaotique, avec de grosses houles de toutes les directions, et on n'en finit plus d'être fatigués. Moins d'oiseaux autour de nous, mais une grande frénésie dans l'eau : des bancs de poissons volants décollent et planent de tous côtés, et on voit même de petits thons sautés hors de l'eau et d'autres plus gros juste sous la surface. Tout va bien à bord, mis à part une fuite de gas-oil dans le moteur, au niveau de la pompe à injection... malgré ça, le moteur a bien tourné et nous a sorti plus rapidement du pot au noir.

Commenter cet article