Californie, intérieur Sud : le désert

Publié le par Frederique

Santa Rosa Mountains

Santa Rosa et San Jacinto Mountains National Monument …

En partant de San Diego, on est passé de l'autre côté des montagnes Santa Rosa, vers la Coachella valley.
Ce sont de hautes montagnes, avec notamment le Mont San Jacinto qui culmine à 3 353 mètres d'altitude.


Là le désert commence vraiment, dès le versant Est : la verdure se fait rare, et c'est le domaine des cactus, agaves, yuccas, buissons secs et pins tous rabougris.
C'est très joli, parce que cactus et agaves sont en fleurs : les premiers ont parfois de délicates fleurs roses fuchsia, grosses comme le poing, aux pétales comme de la soie, parfois des fleurs jaunes un peu vertes ; les seconds ont une longue tige, presque deux fois plus haute que moi, qui part du centre de la plante, avec une boule de fleurs blanches au sommet.
Très coloré tout ça, plus les plantes grasses qui ont de minuscules fleurs bleues ou blanches, au ras du sol.

Dans ces montagnes vivent les Bighorn, des animaux un peu comme des chamois, mais au poil blanc et avec de grosses cornes arrondies comme les béliers. C'est une espèce protégée, presque en voie de disparition. Il y a des serpents à sonnette aussi.

Coachella Valley

Chapelet de villes de retraite et de villégiature …

En bas des montagnes Santa Rosa, c'est la Coachella Valley, où il y a Palm Springs notamment, pour citer une ville célèbre.

C'est un contraste assez saisissant, venant des montagnes râpées et désertiques. D'un coup c'est tout vert, de la pelouse partout, des arbres, des fleurs tropicales, des fontaines... et des golfs. Il y a plus de 100 terrains de golfs dans la vallée, et tous les country clubs ont de belles et grandes fontaines et cascades.


Mais c'est complètement artificiel, l'eau est pompée en permanence, 1 puit pour 200 maisons, la pelouse est arrosée jour et nuit, on voit très nettement la limite entre la terre arrosée et où on n'arrose pas. Les amis nous ont dit que dans 25 ans, il n'y aurait plus d'eau à pomper, à ce rythme-là.

C'est d'ailleurs honteux cette débauche d'eau, à Palm Springs il y a des vaporisateurs d'eau intégrés dans le toit de toutes les terrasses des cafés et restaurants pour rafraîchir les gens, il y a même de minuscules fontaines dans les trottoirs...

Les gens viennent habiter à Palm Springs et à Palm Desert, surtout des riches et/ou retraités, pour avoir du soleil toute l'année (il pleut en gros une demie journée tous les 3 ou 4 mois), mais ne veulent pas avoir un environnement désertique, ils veulent de la verdure...
Un magazine local conseille aux habitants de planter un jardin aride, à la locale : parterre de cailloux avec cactus et plantes grasses. C'est joli, ça économise l'eau, c'est adapté au paysage, et ça demande nettement moins d'entretien.

Entre Palm Springs (PS) et Palm Desert (PD), il y a deux autres villes, Rancho Mirage et Cathedral City, habitées par des Mexicains majoritairement, qui travaillent pour la plupart pour les riches retraités de PS et PD (jardinage notamment).
Ce sont des villes où les magasins sont moins chers, où on trouve davantage de commerces, et pas du tout de golfs.

Commenter cet article