Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tahiti, 6 ans plus tard

Publié le par Frédérique

Le 23 avril, la flotte familiale se déplace en face de Moorea, à Tahiti. Il est temps pour chacun de reprendre la route de son côté : Valérie repart en France en avion à la fin de la semaine, Marie-Laure va naviguer dans les Australes avant d'aller à Raiatea pour le bac de français de Tom, et mes parents et moi nous restons à Tahiti.

Il est temps aussi pour nous de reprendre nos marques ici, revoir les copains, découvrir les nouvelles constructions immobilières (affreuses en général...), être au courant des divers changements survenus depuis ces 6 dernières années.

Et des changements il y en a eu. Je ne m'étendrais pas sur la situation politique locale qui a malheureusement influé sur la situation sociale, et - paraît-il - altéré les merveilleux rapports qu'on pouvait avoir avec la population jusqu'alors. Ce n'est pas notre impression pour le moment, mais beaucoup de personnes nous en ont parlé.

Le changement notable qui nous intéresse nous autres plaisanciers, c'est la mise en application du PGEM, le Plan de Gestion de l'Espace Maritime.
Je lui consacrerais le prochain article.

Partager cet article

Repost 0

Jeux nautiques

Publié le par Frédérique

Le mouillage de Cook est bien tranquille, et presque rien que pour nous. Mes nièces et neveux s'en donnent à coeur joie, et en profitent pleinement.

 





C'est chouette d'être tous ensemble, réunis.


Les éléments féminins de la famille... plus Adrien !

 

Partager cet article

Repost 0

Arrivée sur Tahiti et Moorea

Publié le par Frédérique

Vendredi 18 avril, Tahiti est en vue et se rapproche très lentement : depuis 4 jours on n'a que du vent faible, et même le génois léger a du mal à rester gonflé.


Toute la nuit on voit Tahiti passer lentement mais sûrement à notre babord, puis les lumières éparses de Moorea se précisent.

Enfin juste au lever du jour on arrive devant la passe de la baie de Cook, et les bonnes odeurs de tiare et autres fleurs nous ravissent les narines. Là, la flotte familiale nous attend, encore endormie.

 

Partager cet article

Repost 0