Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bahia Santa Maria, sa plage, ses dunes

Publié le par Frédérique

 

On a changé de place dans la baie, car la météo annonce du vent d'Est assez fort. On s'est rapprochés de la plage pour avoir moins de clapot.




On attend encore un peu pour partir, le vent en Mer de Cortez est toujours fort et dans le nez, et comme on ne veut pas rester à Cabo San Lucas trop longtemps, on préfère attendre ici.

 


On en profite donc pour se promener et marcher dans les dunes qui sont au bout de la plage.





 


Enfin, " au bout de la plage ", non, parce que la plage est immense, et qu'on marche peut-être 2 km avant d'arriver aux dunes, et la plage continue sur encore plusieurs autres kilomètres !

 



 

 

Les dunes sont magnifiques, beau sable clair, très fin, qui vole et recouvre nos traces très vite.

 


 



Le vent et l'humidité sculptent des formes de canyons, à échelle réduite.







C'est plein de vie près de la plage :


Un joli petit crabe s'enfui à notre approche.





Les pélicans volent au ras des crêtes des vagues...





et reprennent un peu d'altitude juste au moment où la vague se brise.



Ce matin François va faire un tour dans le moteur, hier il s'est étouffé au démarrage, et cognait un peu après... espérons qu'on n'ait pas en plus un problème de moteur !!

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Précision pour le gréement

Publié le par Frédérique

Voilà où ça se passe :

 

C'est en tête de mât que l'étai casse...

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

(Gros) Problème de gréement...

Publié le par Frédérique

Les marins n'ont qu'une peur, c'est que le ciel... heu non, le mât leur tombe sur la tête...

Pour nous, la catastrophe n'était pas loin... On a passé la journée à travailler sur le mât, dès 8h du matin quand François est monté en tête de mât pour remplacer une poulie. Là il a vu que l'étai ne tenait plus que par 3 brins (sur 19), et il est vite redescendu !!


Vision d'horreur, l'étai lâche...


On a vite déroulé et affalé le génois (il est sur enrouleur, autour de l'étai), heureusement qu'il y a peu de vent le matin, par contre il se lève assez fort avant midi.




Donc génois retiré, enrouleur attaché en tête de mât pour éviter qu'il ne casse tout sur son passage si jamais l'étai lâche, et aussi pour en récupérer le maximum...

On a mis 2 drisses à l'avant, prises sur la pièce d'étrave bien solide. Nos copains Bo et Vivi nous ont prêté un gros ridoir, pour aller avec un étai largable que François avait dans les fonds.

Avec cet étai on devrait pouvoir faire de la voile, mais il faut aussi consolider les bas-haubans qui menacent de lâcher aussi !!


Le mât fait pitié à voir, on a rajouté des amarres de chaque côté, en croix, tenues autour des barres de flèches et prises sur les cadènes, pour soutenir les bas-haubans.


On va essayer de trouver une fenêtre météo relativement calme pour descendre à Cabo San Lucas (150 milles), il y a du gas-oil là-bas le cas échéant. Le tout est de ne pas tirer trop fort sur le mât, et s'il faut on fera du moteur.

Et sans doute faudra-t-il remonter en Mer de Cortez jusqu'à La Paz pour les travaux de sertissage, et la commande de tout le gréement (pas sûr que les magasins du coin aient du haubanage en stock).


On a ressorti 3 voiles avec mousquetons du fin fonds de la cabine arrière, on va voir quelle taille elles ont, et si on peut s'en servir sans forcer sur le mât : il y a un génois léger, un yankee, et un tourmentin.

Le génois léger va bien sur l'étai largable, et la toile et les coutures sont en bon état.

Pour le côté charme des voiles à l'ancienne, c'est un peu raté : il y a de grosses taches sur les voiles, qui n'ont pas vu le jour depuis 15 ans, et les mousquetons sont tous verts de gris et ont déteint sur le tissu !! Mais elles sont en parfait état à part le côté esthétique qui laisse à désirer.


On a eu beaucoup de chance de pouvoir descendre le génois par temps calme, depuis le vent souffle jour et nuit ! On a donc un peu de mal à essayer les deux autres voiles.

Mais après examen, il s'avère qu'elles ont toutes deux plusieurs mousquetons oxydés, qu'il faut changer.
François en prélève sur le tourmentin (voile de très gros temps, il est peu probable qu'on s'en serve pour les navigations de courte durée jusqu'à La Paz) pour que le yankee soit opérationnel et utilisable.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Santa Maria

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
(24°46.49' N, 112°15.16' W)


La baie est immense, bordée de montagnes d'un côté, et de dunes de l'autre. Beaucoup d'oiseaux, mais moins qu'à Bahia Tortugas, et on n'a vu qu'un seul lion de mer... moins de sardines, donc !






On a tenté un débarquement à terre, c'était sportif mais super.
On avait déjà bien repéré aux jumelles par où les pangas locales passaient pour entrer dans la petite lagune, derrière une langue de sable, barrée par une ligne de brisants.
En fait il y a un passage près des cabanes des pêcheurs où ça brise moins, et de là on peut remonter l'arroyo (le ruisseau).



Avec nos copains Bo et Vivi on s'est présenté devant la barre, et on est passé un peu en surf, mais sans problème. On s'est arrêté de l'autre côté de la langue de sable pour marcher sur la plage. Bo et Vivi ont continué pour remonter un bras du ruisseau. Belle plage, avec de la végétation grasse et des arbustes à larges feuilles vertes épaisses.



Beaucoup de tous petits oiseaux à longues pattes et long bec recourbé vers le bas, pour une toute petite tête, c'est drôle.

Ensuite on est remonté aussi dans un des bras du ruisseau, bordé de mangrove basse, et assez large. Il continue sur presque 2 milles, on n'est pas allé jusqu'au bout. Le retour par la barre a été tranquille.


On est 16 bateaux au mouillage, à peu près tous connus, thé et muffins au programme cet après-midi.

On a eu une averse ce matin, c'est à souligner, parce que c'est la première pluie qu'on a depuis presque 2 mois !


Dans l'après-midi, on a pu admirer les sauts d'une baleine dans la baie.

Les températures sont bien plus agréables, il fait 25°C à l'intérieur ce matin à 7h, et 21° à l'extérieur.






Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

En navigation entre Bahia Tortugas et Bahia Santa Maria

Publié le par Frédérique

Ce 23 novembre, nous voilà de nouveau en route ! Direction l'eau chaude (elle n'était qu'à 22°C à Bahia Tortugas). Si tout va bien, à notre prochaine étape, elle devrait avoisiner les 27-28°.

Un banc de dauphins nous a gentiment accompagné jusqu'à la sortie de la baie et est reparti vers un nouveau festin à l'intérieur.




Dauphins
Vidéo envoyée par croquepomme



Le vent n'est pas très fort ce matin, mais il est annoncé pour rester de secteur Nord.
Il fait beau et la mer, pour l'instant, n'est pas trop agitée.

On avait mis notre
booster, mais il a fallu l'enlever car le vent forcissait. Nous sommes donc sous génois tangonné et à environ 5 noeuds.
Le soleil va bientôt se coucher. Pas beaucoup de nuages dans notre coin...
On a bien essayé de faire la course avec un Super Maramu, mais 4 mètres de plus ça se sent ! Partis à peu près en même temps (1/2 heure avant nous) ils sont une quinzaine de milles devant ! !


24/11/06

Nuit un peu agitée. Quelques paquebots et nous sommes un peu à l'Ouest de notre route directe. Le vent était passé un peu plus Nord-Est. En plus, il avait des ratés, et il n'était pas stable en direction. Mais bon, on avance.


25/11/06

Journée embêtante dans sa première moitié. Le vent n'a pas arrêté de changer. Il devait venir du Nord-Ouest et est resté longtemps au Nord-Est. 
En début d'après-midi on a quand même mis le booster après beaucoup d'hésitations.
Et finalement il est encore en place... mais le vent a un peu forcit et nous fricotons avec les limites...
Sinon, un paquebot est en train de nous dépasser (pas très difficile pour lui, il marche à 22 noeuds).
Beaucoup de paquebots et cargos autour de nous.

Fin du voyage au moteur (les 3 dernières heures), le vent étant complètement tombé.

 


Nous voilà à Bahia Santa Maria, après 240 milles parcourus depuis Bahia Tortugas.
Il fait beau, et l’eau est à 26 °C dans la baie, mais pas encore bleue (en mer si).

 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Tortugas, vie marine fabuleuse, suite

Publié le par Frédérique


Quelle profusion de vie dans cette baie ! D'immenses bancs de sardines attisent la convoitise de centaines d'oiseaux, mais aussi de lions de mer :





Lions de mer groupe 2
Vidéo envoyée par croquepomme



Entre 2 festins de sardines, les lions de mer se promènent et jouent.

 



Lions de mer promenade
Vidéo envoyée par croquepomme



Beaucoup de jeunes lions de mer dans la baie.



Lions de mer groupe 1
Vidéo envoyée par croquepomme



Groupe de lions de mer.

 

 


Sieste lions de mer 1
Vidéo envoyée par croquepomme



Sieste digestive en couple, quelques nageoires nonchalamment hors de l'eau



Sieste lions de mer 2
Vidéo envoyée par croquepomme



Sieste en famille, entre les voiliers.

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Tortugas, vie marine fabuleuse

Publié le par Frédérique

La météo annonce du vent faible jusqu'à jeudi. Ce n'est pas grave, la vie est belle ici !

On en profite pour faire de menus travaux sur l'hélice, changer l'anode, faire le plein d'eau avec les jerricans (on a fait 3 voyages entre le ponton et le bateau, et au dernier on a apporté des magazines et journaux en espagnol à la gardienne du ponton, qui passe la journée à s'ennuyer là).

Ca a été l'occasion de faire la connaissance des autres voiliers du mouillage, et partager quelques repas.

Et bien sûr de savourer le délicieux spectacle offert par les lions de mer, oiseaux et dauphins dans la baie, entre les bateaux, à toute heure du jour !


Oiseaux Bahia Tortugas 1
Vidéo envoyée par croquepomme

L'heure du repas : il y a là des mouettes, des pélicans (ceux qui plongent de plus haut dans une grosse éclaboussure), des grèbes, des canards, des cormorans... et des lions de mer en dessous. Tous pêchent et chassent les sardines.

 



Oiseaux Bahia Tortugas 2
Vidéo envoyée par croquepomme
 
2ème service des mouettes.




Oiseaux Bahia Tortugas 3
Vidéo envoyée par croquepomme


Les petits grèbes noirs se reposent avant de repartir, pendant que les mouettes et les pélicans continuent la pêche.




Oiseaux Bahia Tortugas 4
Vidéo envoyée par croquepomme


Les grèbes en vol serré, trouvent le bon angle avant de plonger, et restent plusieurs secondes en plongée.  

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Tortugas, balade à terre

Publié le par Frédérique



Les chemins du village ne sont pas goudronnés, c'est juste un mélange tassé de terre-sable-gravier, qui soulève plein de poussière quand un véhicule passe (voiture, 4x4, moto).



Ca ressemble bien plus à l'idée qu'on se fait du Mexique, rien à voir avec les villages des US ou du Canada, ici les rues sont en vrac, pas parallèles, et sans trottoirs. Les maisons sont basses avec un auvent pour la terrasse ou la voiture, avec une barrière ou un muret tout autour, et 3 plantes en pot qui se courent après.
Pas de pelouse (trop sec), quelques arbres, dont des aitos (ces grands arbres style pins, aux longues épines douces et un peu floues vues de loin).



On a trouvé plusieurs petites et grandes épiceries, des " abarrotes ", mais gare à l'heure de la sieste où tout est fermé : de 13h à 16h !

Les gens sont très sympas, et on a pu vérifier l'heure : c'est bien ça, on a avancé d'1 heure...


Dans l'après-midi, balade sur la plage. Et hop, un échantillon de sable local ! Noir-gris, très fin, il est joli !





 

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Bahia Tortugas, farniente

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique
 

Il y a une rumeur qui circule dans le mouillage comme quoi on aurait changé d'heure, ce serait bien parce que le soleil se couche vraiment tôt sinon : à 17h il fait nuit ! Donc à vérifier auprès des locaux, personne n'en est vraiment sûr !!

On va peut-être aller à terre aujourd'hui, si le vent se calme. Il y a du beau sable (la couleur du moins, on est trop loin pour voir les détails) sur la plage... En tout cas il fait nettement plus chaud que jusqu'à maintenant, on a enfin atteint le Sud !! Par contre l'eau est glauque, et pas encore très chaude, donc on va attendre encore un peu pour la baignade.

 Sieste d'un lion de mer, les nageoires en l'air



Il y a pas mal de mouvement dans le mouillage, des bateaux moteur viennent directement au ponton de gas-oil et repartent le lendemain. Ils doivent s'amarrer à "la méditerranéenne" disent les guides nautiques, avec pleins de conseils pour s'y prendre bien, mais c'est bêtement arrière à quai et ancre à l'avant. Mais comme en Amérique du Nord personne ne se met jamais comme ça à quai, ça les inquiète...

Les voiliers sont nombreux aussi, surtout des Canadiens, les autres sont Américains, Anglais et on est les seuls Français.

Il y a un voilier américain, avec à son bord un Français et une Canadienne, et il y a 5 ou 6 jours ils se sont fait rentrer dedans par un bateau moteur, au lever du jour. Il n'y avait tout simplement personne à la barre, et le bateau moteur les a percuté de plein fouet par le travers…
La nuit on met un feu de mouillage, on avait remarqué la première nuit que les pêcheurs et autres bateaux moteur arrivent presque à fond dans le mouillage, et slaloment entre les voiliers... Mieux vaut avoir une lumière ! On a cherché une lampe solaire à San Diego, mais ils avaient enlevé leur stock de jardinage, et donc on doit mettre le feu de mât, qui consomme.


Sinon à terre c'est très sec, poussiéreux, peu de végétation visible, mais pas de cactus à priori. Les montagnes sont couleur ocre, et le soir avec la lumière c'est super beau.



Avant-hier on a eu un super repas langoustes avec des copains, des Mexicains sont venus les voir en panga (barque locale) et leur ont échangé 10 belles langoustes contre des tee-shirts et un leurre de pêche ! Par contre les copains, Canadiens, n'avaient jamais mangé de langoustes de leur vie, et ne savaient pas trop quoi en faire. Donc ils nous ont invité à les manger avec eux, en suivant les conseils culinaires de François. Miam !

D'autant qu'on n'a pas le droit de pêcher ni crabes, ni langoustes, ni rien du tout à part du poisson avec le permis de pêche touristique. La pêche des autres bêbêtes est réservée aux locaux.


On avait bien prévu le coup pour rentrer à bord en pleine nuit noire, on avait mis les feux de route (tricolores) parce qu'un feu blanc au milieu de 20 autres feux blancs, ça n'aide pas beaucoup... Mais là on n'avait qu'à viser le seul feu vert du mouillage.



Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Arrivée à Bahia Tortugas, et premières impressions

Publié le par Frédérique

Baja California Sur, Mexique

(27°41.15' N, 114°53.22' W)

Arrivée à 12h30 locale ce 13 novembre à Bahia Tortugas, après 296 milles parcourus.

Vu de loin, le village semble un peu délabré.



Devant, la baie est très grande mais bien protégée. Il y a une vingtaine de voiliers, dont 14 ou 15 canadiens ! On a retrouvé nos copains Jack et Linda, et d'autres bateaux rencontrés avant San Diego, et à Ensenada. Tout le monde va à peu près aux mêmes endroits, vu qu'il y a assez peu d'abris le long de la Baja California.





C'est très sec ici, pas de végétation, un petit village qui se meurt (la conserverie de sardine a fermé, et du mouillage on voit des bâtiments à l'abandon).




On n'est pas encore allé à terre, mais un gars est venu nous voir à notre arrivée, dans une "panga" locale, pour proposer ses services : laverie, poubelles (1 dollar US la poubelle), etc.
Il y a un grand ponton pour prendre du gas-oil, et amarrer les annexes (1 dollar).



Ca a l'air assez pauvre à terre.



Le cimetière :



Le village :







La baie par contre est très riche, et elle ne devrait pas s'appeler Bahia Tortugas, mais Sardinas !! D'ailleurs ce nom a été donné par les Américains qui appellent cette baie Turtle Bay, au lieu de son vrai nom officiel noté sur les cartes espagnoles : San Bartolome. Il y a bien des tortues dans la région, mais pas dans la baie…

Donc ici, énormément de sardines, donc plusieurs dauphins, et des tas de phoques partout.





Sans compter les oiseaux : pélicans, cormorans, mouettes, canards, et autres oiseaux, il y en a partout.



Et ça chasse et pêche à longueur de journée, à grand coups de plongeons toujours aussi peu gracieux des pélicans;



les phoques qui soufflent, plongent, et se reposent sur le dos les nageoires en l'air;





les petits oiseaux noirs qui se déplacent en groupes tellement nombreux que l'eau en est toute noire de monde.



Bref, c'est vivant !!

Quand on est arrivé, on ne voyait pas le fond avec le sondeur, les phoques s'amusaient à passer sous la coque et la sonde, et brouillaient tout !! Il y en a vraiment partout, c'est comme être au milieu d'un bassin d'un zoo, avec du mouvement constant de centaines de phoques, et les oiseaux qui tournent en permanence autour de nous.

Fabuleux !
  

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

En navigation entre Ensenada et Bahia Tortugas

Publié le par Frédérique

 

Baja California Norte, Mexique 
   

   Ce vendredi 10 novembre, nous sommes en route. Il fait très beau et chaud, pas de vent mais nous avons décidé de tenter la route sud.
On a fouillé dans les fonds du bout des cabines pour ressortir le booster (genre de spi en forme de double génois).
Ca avance un peu (2 à 4 noeuds dans les rafales). Alors on continue vers le sud.
La mer est toujours formée et nous balance.
Vu une baleine.






Le booster a été efficace, mais à la nuit tombée le vent a forci et nous l'avons affalé. Toujours un peu le cirque car si on a tout le temps pour l'établir (parce que généralement, il y a peu de vent), pour l'affaler c'est plutôt sportif car il y a trop de vent !
Evidemment, une heure plus tard le vent s'est écroulé.

Or le booster est une voile très délicate et fragile, et l'envoyer dans l'obscurité (même avec les feux de pont) est difficile car on ne voit pas bien tous les passages de balancines, hâle-bas de tangons (il faut les 2), les écoutes spéciales, etc.
Donc, dans la nuit, nous fûmes ballottés et n'avançâmes guère !

Mais c'est reparti ce matin, booster établi en un peu moins d'une demi-heure !


La ligne de traîne a soudain laissé filer du fil dans la matinée, chouette un poisson !! Hélas non, c'est un petit requin qui a croqué l'hameçon ! Heureusement assez petit pour ne pas tout casser. Mignon mais déjà de grandes dents...




Il ne fait pas encore très chaud : 16°C à l'extérieur au lever du soleil (à 6h) et 20°C à l'intérieur.
Le vent est passé un peu plus à l'ouest, mais va-t-il conserver cette force (12-15 nds) ?


Les nuits ne se ressemblent pas ! Avant-hier soir nous étions secoués parce que pas de vent, et cette nuit nous avons été bien secoués parce que trop de vent et une mer courte ! Mais nous avons bien avancé.

Ce matin, c'est la première fois depuis San Diego que nous avons autant de nuages avec pluie autour de nous. Hélas en fait de rinçade, juste quelques gouttes et c'était tout pour le 1er grain. Le bateau restera salé…



Belle navigation aujourd'hui, le ciel se dégage et les nuages noirs disparaissent. Après la capture hier du petit requin, on a enfin pêché ce matin un bon thon jaune ! Et ça juste un quart d'heure après que François ait changé l'hameçon, l'autre dépassait trop sur le côté du poulpe, c'est même à se demander comment le requin s'y est pris !

A propos de poulpe, on n'a pas de poissons volants sur le pont, mais des calamars !! Enfin, 1, petit.

Sinon plusieurs cargos et paquebots cette nuit, mais tous très loin de nous, et pas trop de pêcheurs.

Le vent a baissé mais il tient ses 10-12 nds. Il reste encore environ 120 milles jusqu'à Bahia Tortugas.

Ce soir nous arrivons à proximité d'îles, les Islas San Benito, dont nous faisons le tour par l'ouest et le sud avant de nous diriger vers Bahia Tortugas.



Ce matin du 13 novembre, le vent a évidemment tourné pour venir en plein dans le nez à 20 milles de l'arrivée. Donc moteur...

Le paysage est 100% Mexicain, cette fois. Très aride et dans tous les tons ocres. Sable, terre et buissons gris isolés.



Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Ah ???

Publié le par Frédérique

 

Peut-être aujourd'hui le départ !! Don et Lynn, des copains Canadiens sont partis ce matin, et ils nous tiennent au courant de la météo à l'extérieur de la baie. C'est que c'est une grande baie la Bahia de Todos los Santos, 10 milles pour arriver jusqu'à la pointe, et là, voir quel vent est en mer.

Il semblerait que ce soit du Nord-Ouest, chic !!

A suivre...

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Ensenada... pourra-t-on en partir ??

Publié le par Frédérique

 

On aime beaucoup Ensenada, mais ce serait bien aussi qu'on puisse en partir !!

Pas de vent, et pas grand chose de prévu pour les prochaines 24 et 48 heures non plus. Voilà ce que proposent les fichiers Grib (météo) pour notre zone :

 

On est où la flèche rouge pointe, et tous les traits de couleur indiquent la force et la direction du vent... Autant dire qu'il y a pétole pour nous !!

Bon ben, on va attendre demain !

Publié dans 7-Mexique

Partager cet article

Repost 0

Vidéo : en navigation entre Neah Bay et San Francisco, vue du cockpit

Publié le par Frédérique

 


Navigation vers San Francisco, bis
Vidéo envoyée par croquepomme

Publié dans Vidéos

Partager cet article

Repost 0

Albums photos

Publié le par Frédérique

Publié dans Photos

Partager cet article

Repost 0

Vidéo : en navigation entre Neah Bay et San Francisco

Publié le par Frédérique

 

En navigation vers San Francisco
Vidéo envoyée par croquepomme

 

Ah voilà ! J'ai enfin eu

  1. le temps,
  2. la connexion internet stable et rapide,

et mettre la vidéo promise.

C'était entre Neah Bay et San Francisco, une navigation pas particulièrement paisible, mais c'était bien avant le gros temps...

(il y a du son : les grincements à chaque mouvement, c'est le pilote automatique qui travaille, sinon il y a moi aussi...)

Publié dans Vidéos

Partager cet article

Repost 0